[Total : 3    Moyenne : 3.7/5]

Pour découvrir si les nutriments du chocolat noir, les flavonols peuvent aider à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, des chercheurs américains ont lancé une grande enquête médicale.

Le chocolat noir serait le médicament miracle de la prévention cardiovasculaire, grâce  à ces antioxydants naturels puissants

Le chocolat noir serait le médicament miracle de la prévention cardiovasculaire, grâce à ces antioxydants naturels puissants

Cette nouvelle étude sera la première grande enquête médicale sur les flavonols (antioxydant puissant) du cacao. Elle sera menée sur 18 000 hommes et femmes. Si de précédentes recherches avaient déjà prouvé que cet antioxydant baissait la pression artérielle, limitait le mauvais taux de cholestérol et était excellent pour la santé du cœur et des artères, elles ont été réalisées sur un plus petit échantillon de personnes.

Les flavonols du chocolat testés en médicament préventif

«Les gens mangent du chocolat parce qu’ils aiment ça, non pas parce qu’ils pensent que c’est bon pour eux. L’idée de l’étude est de comprendre si le chocolat a vraiment des avantages pour la santé» a déclaré le Dr Joann Manson, de la médecine préventive chef à Harvard affiliée à l’Hôpital Brigham and Women à Boston.

Les volontaires prendront ou un traitement placebo ou des pilules aux flavonols (flavonoïdes antioxydants naturels puissants) pendant 4 ans. Cette étude sera menée en double aveugle (ni les médecins ni les témoins ne connaîtront la composition des cachets qui n’auront évidemment pas le goût ni l’odeur du chocolat). Les chercheurs analyseront les effets de cet antioxydant sur le risque de crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Que les gourmands ne se réjouissent pas trop vite. On ne trouve plus de flavonols dans les friandises au chocolat. Ils ont été détruits par la fabrication industrielle.

«On ne peut pas obtenir de protection en mangeant des bonbons au chocolat. Ils ont perdu tous leurs flavonols» a déclaré le professeur Manson, du Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle qui dirigera une partie de l’étude.

L’étude sera parrainée par le «National Heart et Lung and Blood Institute américain» et Mars Inc., le fabricant de M & M et de Snickers. Cette entreprise de bonbons a breveté un moyen d’extraire les flavonols de cacao à haute concentration afin de les mettre dans des capsules.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*